A l’heure d’aller au lit, votre enfant est-il un as de la négociation ? Netflix répond !

Publié: nov. 19 , 2015
Auteur: Emmanuelle Thomas-Wilson

En ces temps tragiques, tentons de retrouver quelques informations qui apportent un peu de baume au coeur… Et quoi de mieux que de se tourner vers nos chères têtes blondes surtout à l’heure du coucher quand nos joyeux bambins inventent toutes les facéties possibles pour ne pas faire les beaux rêves qu’ils méritent et surtout pour gagner du temps.

Netflix s’est penché sur la question et a réalisé une étude auprès de parents dans sept pays (France, Etats-Unis, Royaume-Uni, Canada, Australie, Brésil et Mexique). Bilan : 61% des parents subissent l’inventivité de leur progéniture, d’habiles négociateurs en herbe !

 

A lire l’excellent article de Greg récemment publié dans le journal du geek (cliquez ici). « C’est le quotidien de nombreux parents rappelle l’auteur : au moment de coucher les enfants, commence un bras de fer dont certains parents ressortent vainqueurs… Mais à quel prix ? Et au bout de combien de temps ?"

Même si les enfants rivalisent d’imagination pour trouver les excuses les plus extravagantes comme « Je déteste l’intérieur de mes paupières » (…) l’excuse la plus utilisée reste le classique « Encore 5 minutes ». Netflix de manière opportune prend donc les enfants au mot et lance 3 épisodes « Dinotrux 5 minutes de best of » tirés de la série originale Netflix Dinotrux de DreamWorks Animation.

A ce jeu de la négociation, les Français s’en sortent plutôt bien puisqu’ils mettent en moyenne 12,3 minutes pour coucher leurs enfants, contre 17,5 minutes pour la moyenne mondiale, et 19,3 minutes pour les États-Unis.

Et les excuses ne manquent pas de créativité :

- « Je dois me marier avec le chat ».

- « Un ours en peluche est perdu dans la maison, je l’entends pleurer, il faut le retrouver ».

Alors que la négociation parents-enfants à l’heure du coucher est un phénomène planétaire, les petites manigances des bambins varient selon les régions du monde.

Pour les découvrir, lisez l’article de Greg dans sa totalité. Un moment de détente dont nous avons bien besoin et qui vous permettra aussi de vous situer dans votre manière d’aborder les petites manigances de ceux que l’on aime plus que tout.

 

Vous aimerez aussi :

 

 

 


PARTAGEZ

Emmanuelle-thomas-wilson.jpg

À propos de l'auteur:

Emmanuelle Thomas-Wilson
Titulaire d’un doctorat en chimie au Royaume-Uni et expatriée aux quatre coins du monde pendant 15 ans, Emmanuelle a intégré l’équipe Scotwork Negotiating Partner en 2014 en tant que Responsable administrative.

En savoir plus Emmanuelle Thomas-Wilson

Plus d'articles par Emmanuelle Thomas-Wilson

Actualités:

Opérateurs téléphoniques : allo la négo !

Mathilde Effosse nous invite dans Cosmopolitan à oser négocier au quotidien et nous livre en ce sens plusieurs situations vécues et commentées par des pros. L’une d’entre elles est parfaitement « téléphonée » : acheter un smartphone ou négocier son forfait… Allo, j’écoute !

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png