Taux d’intérêt au plus bas : vous avez tout « intérêt » à rénégocier votre emprunt immobilier.

Publié: févr. 08 , 2016
Auteur: Tanguy Brochier

Les taux d’intérêt n’ont jamais été aussi bas… toutes les ficelles pour rénégocier votre emprunt immobilier sans attendre avec argent.boursier.com.

 

 Olivier Cheilan dans argent.boursier.com (cliquez ici) vous donne toutes les clés pour alléger votre emprunt immobilier. En effet, constate t-il, « les taux sont revenus à des niveaux planchers comparables au plus bas du printemps 2015 ». Une fenêtre vite refermée avec leur remontée et l’afflux de demandes de prêts ». Aujourd’hui cette fenêtre s’entrouvre à nouveau.

Certaines banques semblent d’ailleurs jouer le jeu de la renégociation. Ainsi pour capter de nouveaux clients, l’une d’entre elles vient de supprimer le « malus » aux dossiers de renégocation.

De manière générale, cette renégociation reste un exercice de négociation entre la banque et son client selon des concessions commerciales possibles. Tout dépend des objectifs de production de crédit variables avec le temps. A cet égard, l’auteur rappelle que début 2015, une banque pouvait appliquer une grille de taux plus basse sur des rachats de crédit que sur de nouveaux crédits. Tendance qui s’est inversée durant l’été 2015. Aujourd’hui les établissements bancaires cherchent de nouveaux clients, et le rachat de crédit, constitue en ce sens une opportunité dont il s’agit vite de profiter.

Que veut dire renégocier ? Tous simplement demander à la banque de revoir à la baisse le taux initial de votre emprunt. Dans la pratique rappelle Olivier Cheilan, la banque ne fera qu’un geste minime. Il sera plus large si l’emprunteur s’engage sur du long terme : la souscription d’assurances habitation ou automobile. Argument de poids : souscrire une assurance-vie ou de réaliser un versement conséquent sur un contrat. « Si vous n’avez pas de PEL, le fait d’en ouvrir un sera bien vu. »

Vous n’avez pas de capacité d’épargne ? Faites jouer la concurrence, ne serait-ce que pour vérifier la compétitivité de votre taux. L’auteur vous conseille un écart de 0,7% à 0,8% et de réaliser cette renégociation dans les premières années, en effet le remboursement des intérêts est en effet supérieur à celui du capital.

Alors faites prendre un bol d’air à vos remboursements en profitant de cette fenêtre qui risque très vite de se refermer…

 

 

Vous aimerez aussi :

7 astuces pour négocier son achat immobilier

Les bons conseils d’un agent immobilier auprès de ses confrères.

Prix de l’immobilier : vers un retour des négociations ?

Immobilier : les notaires s’invitent aux négociations.

 


PARTAGEZ

Tanguy-Brochier.jpg

À propos de l'auteur:

Tanguy Brochier
Titulaire d'un diplôme de droit dans 3 pays différents (France, UK, US), Tanguy a rejoint le monde de la formation professionnelle, tout d'abord en management de crise puis en négociation chez Scotwork au début de l'année 2012.

En savoir plus Tanguy Brochier

Plus d'articles par Tanguy Brochier

Actualités:

Noir c’est noir !

L’héritage de Johnny Hallyday… un sujet qui passionne l’ensemble des médias depuis une semaine. Une stratégie : la pression médiatique, un objectif : s’asseoir à la table des négociations. Décryptage.

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png