Accord majeur mais bémols possibles.jpg
© Pixabay

Accord majeur mais bémols possibles.

Publié: mars 15 , 2018
Auteur: Tanguy Brochier

Vous venez d’obtenir un accord majeur (ou mineur !), vous ne pouvez que vous féliciter et fêter vos talents de négociateur… Mais une fois le repos du guerrier vous ayant permis de reprendre des forces, il vous reste à entériner formellement ledit accord… et à anticiper ses éventuelles évolutions.

Un accord n’est jamais gravé dans le marbre… Ce qui vous convient aujourd’hui, ne vous ira pas forcément demain. Un contexte qui évolue, des demandes imprévues, des faits indépendants de votre volonté… si rien n’est écrit d’avance, il faut malgré tout tenter de faire comme si ! C’est pourquoi, vous devez toujours vous garder une possibilité de réviser un accord et de conserver des traces de toute nouvelle demande.

  • Demande imprévue ou nouvelle de votre interlocuteur = confirmation écrite. C’est bien de se dire les choses, c’est encore mieux de les écrire ! Cela vous servira de preuve et d’argument lors d’une prochaine renégociation pour inclure cette demande dans le champ d’application du contrat, de la tarifer en conséquence, soit de l’exclure.
  • Sachez distinguer une mauvaise interprétation de l’accord d’une volonté délibérée de le modifier. Dans le premier cas, faites preuve de pédagogie et de tempérance pour que l’accord soit expliqué et respecté. Dans le second cas, donnez ce que la partie adverse souhaite mais à vos conditions.
  • Si des évolutions de l’accord vous obligent à modifier vos futurs tarifs, il vaut mieux le préciser en début de négociation, plutôt qu’en fin. Vous risqueriez de recommencer à zéro.
  • Si l’accord est mal appliqué. Cela vient de votre interlocuteur : avisez-le au plus vite… le temps ne peut ici jouer en votre faveur. Cela vient du côté de vos équipes ou de votre organisation, n’oubliez pas faire passer les informations et de veiller à leur bonne compréhension et exécution.

En bref, pour rebondir sur le titre de cet article, une fois la partition écrite, il reste à l’interpréter pour la jouer le plus fidèlement possible et sans laisser trop de place aux imprévus… et pour cela, il faut aussi savoir accorder ses violons !


PARTAGEZ

Tanguy-Brochier.jpg

À propos de l'auteur:

Tanguy Brochier
Titulaire d'un diplôme de droit dans 3 pays différents (France, UK, US), Tanguy a rejoint le monde de la formation professionnelle, tout d'abord en management de crise puis en négociation chez Scotwork au début de l'année 2012.

En savoir plus Tanguy Brochier

Plus d'articles par Tanguy Brochier

Actualités:

Bon été étoilé !

Déjà deux étoiles sur le maillot avant que celui-ci ne devienne de bains ! Toute l’équipe de Scotwork en France souhaite d’excellentes vacances à ceux qui en prennent et un bon été à ceux qui en reviennent ou qui s’y préparent.

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png