Bien négocier un achat immobilier - 1 – Bien se préparer.jpg
© LesFurets.com

Bien négocier un achat immobilier : 1 – Bien se préparer.

Publié: mars 05 , 2018
Auteur: Thierry Bongat

Vous connaissez bien sûr LesFurets.com. Comme vu dans la pub tv, les deux sympathiques mustélidés patientent chez vous dans votre canapé pour vous proposer les meilleurs tarifs d’assurance.  Sollicités par le fameux comparateur d’assurance, Scotwork s’est prêté au jeu des questions réponses en matière de négociation immobilière. Au menu : acheter, vendre, emprunter de manière optimale. Tour d’horizon en commençant par la préparation… incontournable ! Parole d’expert avec Thierry Bongat.

- Je souhaite acquérir un bien immobilier, quels arguments défendre pour obtenir le prix le plus bas possible ?

- La préparation est essentielle. En effet, avant de négocier, vous devez pouvoir vous appuyer sur des arguments solides et vous référer à des données les plus objectives possibles.

  • Première étape : vérifiez si le bien est négociable.

-        En comparant le prix avec des annonces immobilières similaires.

-        En vérifiant si la date de publication de l’annonce est supérieure à 3/4 mois environ.

-        En évaluant le prix du m2 dans le quartier.

-        En estimant le coût des travaux éventuels hors décoration à réaliser (remise en conformité de l’électricité et chauffage…)

  • Deuxième étape : fixez-vous des limites financières. Identifiez le budget idéal et déterminez clairement le « seuil limite à ne pas franchir » (dans tous les sens du terme !). En fonction des taux d’intérêts du prêt, réévaluez votre budget limite si nécessaire. Ils restent attractifs.
  • Troisième étape : anticipez et dressez la liste de vos points forts :

-        Achat immédiat / Décision rapide.

-        Paiement comptant d’un fort pourcentage de la valeur du bien.

-        Garanties bancaires et cautions solides. Pas de clauses suspensives.

  • Quatrième étape : Etablissez la liste de vos concessions possibles (votre flexibilité)

-       Par exemple, la possibilité de faire une vente longue pour permettre au futur vendeur de s’organiser.

  • Cinquième étape : ayez en tête un prix réaliste. Le marché étant tendu, les marges de négociations sont relativement faibles. Tout dépend du bien et de son prix par rapport au marché. Ne vous fixez pas sur un pourcentage à la baisse fantaisiste mais sur votre objectif : acquérir le bien que vous souhaitez certes au meilleur prix mais à un prix juste. Cela dans le cadre du budget que vous pouvez vous permettre et en parfaite adéquation avec le marché local.

PARTAGEZ

Thierry-Bongat.jpg

À propos de l'auteur:

Thierry Bongat
Thierry a évolué pendant plus de 25 ans dans l’Électronique Grand Public et de l’Informatique au sein de grands groupes comme Thomson, où il a occupé des fonctions de direction en Marketing et en Ventes, avant d’intégrer l’équipe de Scotwork France en 2013.

En savoir plus Thierry Bongat

Plus d'articles par Thierry Bongat

Actualités:

L’avenir en bleu !

La victoire de la France à la Coupe du monde, nous en avions rêvé, ils l’ont fait… Au-delà de l’exploit sportif et collectif qui porte haut de belles valeurs et les couleurs tricolores, de la fierté qui touche chaque Français, de la cohésion nationale visible dans les rues, interrogeons-nous à chaud sur les conséquences d’une telle victoire… évidemment positives !

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png