Bien négocier un achat immobilier - 2 – La bonne attitude.jpg
© LesFurets.com

Bien négocier un achat immobilier : 2 – La bonne attitude.

Publié: mars 12 , 2018
Auteur: Thierry Bongat

A la demande du comparateur d’assurances, LesFurets.com, Scotwork continue de se prêter au jeu des questions réponses en matière de négociation immobilière. Au menu : acheter, vendre, emprunter de manière optimale. Aujourd’hui, la bonne attitude ! Parole d’expert avec Thierry Bongat.

- Quelle attitude adopter face à une agence ? Face à un particulier ?

- Il y a déjà des principes généraux à respecter : la courtoisie est une évidence. Ce n’est pas parce que l’on achète que l’on est en position de force et qu’une quelconque forme d’arrogance va aider à atteindre son objectif, au contraire ! La présentation est aussi essentielle. S’il n’est pas nécessaire d’être sur son 31, le look en dit cependant long. Donc tout est question de respect, à commencer par le respect des horaires de rendez-vous, par la poignée de main ferme, par le regard direct et par l’écoute… Plus on est attentif, plus on peut capter des informations et des signaux, même dans les non-dits. Quant à l’affect, à proscrire et l’empathie à travailler.

> Vous êtes acheteur :

 - Si le particulier intègre de l’affectif dans son estimation de prix, présentez-lui de manière cordiale des éléments factuels dans votre argumentation et votre proposition (prix marché, au m2, situation du bien etc…) sans le braquer sur l’irréalisme de son prix. Si le bien vous intéresse vraiment, gardez le contact avec le vendeur, afin d’être sollicité à nouveau lorsqu’il comprendra que sa demande est excessive et sans résultats.

- L’agence intégrera sa commission que vous pourrez essayer de négocier. Comparez les frais d’agence pratiqués dans le secteur. Et n’oubliez pas que l’agent est aussi une mine de renseignements sur le bien et son propriétaire. Ne jamais insulter l’avenir.

> Vous êtes vendeur, comment obtenir des frais d’agence moins importants ?

- Faîtes jouer la concurrence et demandez aux agences sollicitées de s’aligner sur le pourcentage le plus bas ! Précision, certains agents proposent aujourd’hui des commissions forfaitaires, à étudier.

- Considérez si votre bien va rapidement se vendre ou s’il faudra attendre plusieurs semaines. En fonction de cela, le réseau et les moyens mis en œuvre par l’agence pour vendre votre bien, ne seront pas les mêmes. La négociation de ces frais d’agence doit tenir compte de l’investissement de l’agence.


PARTAGEZ

Thierry-Bongat.jpg

À propos de l'auteur:

Thierry Bongat
Thierry a évolué pendant plus de 25 ans dans l’Électronique Grand Public et de l’Informatique au sein de grands groupes comme Thomson, où il a occupé des fonctions de direction en Marketing et en Ventes, avant d’intégrer l’équipe de Scotwork France en 2013.

En savoir plus Thierry Bongat

Plus d'articles par Thierry Bongat

Actualités:

Gagner à tout prix.

Champion du « gagner à tout prix », le président des Etats-Unis ! C’est cela ou rien : une stratégie payante ?

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png