Churchill - négocier… or not ?.jpg
© DR

Churchill : négocier… or not ?

Publié: janv. 08 , 2018
Auteur: Tanguy Brochier

Film sorti en salles le 3 janvier, Les Heures sombres avec Gary Oldman de Joe Wright vous fixe un rendez-vous unique avec l’histoire durant les tous premiers mois de la Seconde guerre mondiale. Churchill est un redoutable négociateur, on le sait, mais là il refuse toute négociation avec le Reich.

L’emblématique Premier ministre britannique n’en finit pas d’inspirer la littérature, le cinéma et les livres de management. Souvenons-nous du remarquable « Négocier comme Churchill » de Yann Harlaut (éd. Eyrolles). Cet ouvrage, traité dans nos colonnes, nous montrait comment maintenir le cap dans des situations difficiles à l’image de cette immense figure de l’histoire qui sut imposer ses talents de négociateur et sa virtuosité à une époque plus que critique. Il tient tête à Staline et trinque avec lui, noue des relations proches avec Roosevelt malgré des intérêts nationaux divergents, à Yalta, il pèse de tout son poids pour rééquilibrer le rapport de forces.

A l’heure sombre où l’Allemagne nazie vole de victoire en victoires et où les troupes alliées sont piégées à Dunkerque, Winston Churchill refuse de négocier avec Adolf Hitler tout en étant conscient du prix tragique que devra payer le peuple britannique. C’est dans ce contexte que ce déroule ce biopic magistral dont les coups de gueule sont autant de coups de théâtre : « On ne parlemente pas avec un tigre quand on a la tête dans sa gueule »… Une superbe réplique qui montre tout l’art de la formule du personnage, sa détermination et son audace.

Un film qui se savoure comme l’un de ses mythiques cigares qui portent d’ailleurs son nom et dont l’on sentirait presque l’arôme durant le film tellement il est réaliste.

Et pour finir cinq citations de Winston Churchill résolument actuelles… A méditer :

 

“Un conciliateur c'est quelqu'un qui nourrit un crocodile en espérant qu'il sera le dernier à être mangé.”

“Je suis toujours prêt à apprendre, bien que je n'aime pas toujours qu'on me donne des leçons.”

“Pour s'améliorer, il faut changer. Donc, pour être parfait, il faut avoir changé souvent.”

“On considère le chef d'entreprise comme un homme à abattre, ou une vache à traire. Peu voient en lui le cheval qui tire le char.”

“Que la stratégie soit belle est un fait, mais n’oubliez pas de regarder le résultat.”


PARTAGEZ

Tanguy-Brochier.jpg

À propos de l'auteur:

Tanguy Brochier
Titulaire d'un diplôme de droit dans 3 pays différents (France, UK, US), Tanguy a rejoint le monde de la formation professionnelle, tout d'abord en management de crise puis en négociation chez Scotwork au début de l'année 2012.

En savoir plus Tanguy Brochier

Plus d'articles par Tanguy Brochier

Actualités:

Pause : stimuler la tête et… les jambes.

Quand la réunion s’éternise et que les esprits s’échauffent, la pause s’impose… Comment la mettre à profit pour que les négociations reprennent un nouveau souffle ? L’exercice physique semblerait s’imposer !

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png