Concéder n’est pas céder.jpg
© Pixabay

Concéder n’est pas céder.

Publié: févr. 19 , 2018
Auteur: Tanguy Brochier

Pour être productive, toute négociation se fonde sur des concessions mutuelles. C’est une question de balance, de poids et de mesures !

A vous d’anticiper vos concessions, en considérant ce qui relève du non négociable et du flexible… Une règle fondamentale : donnez-leur ce qu’ils veulent, mais à vos conditions.

- Check list des questions à se poser avant de proposer une concession :

  • Sur quels points pouvez-vous être flexible et quelles concessions pouvez-vous accorder ?
  • A quel prix et/ou pour quelle valorisation ?
  • Que pouvez-vous consentir pour obtenir ce que vous désirez ?
  • Avez-vous pensé à des concessions moindres mais à fort impact psychologique ?
  • Pouvez-vous évaluer et valoriser les concessions qui vous sont proposées ?
  • Vos concessions peuvent-elles remettre en cause votre objectif final ?

D'une manière générale, il ne peut y avoir concession que s’il y a contrepartie.  Celle-ci allant dans le sens l’atteinte de vos objectifs et ne s’improvisant pas.


PARTAGEZ

Tanguy-Brochier.jpg

À propos de l'auteur:

Tanguy Brochier
Titulaire d'un diplôme de droit dans 3 pays différents (France, UK, US), Tanguy a rejoint le monde de la formation professionnelle, tout d'abord en management de crise puis en négociation chez Scotwork au début de l'année 2012.

En savoir plus Tanguy Brochier

Plus d'articles par Tanguy Brochier

Actualités:

Viser haut ou viser juste ?

Dès le début d’une négociation, n’ayez pas peur de viser haut… en osant exprimer votre exigence la plus élevée.

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png