Négociations du troisième type - certains y pensent !.jpg
© Pixabay

Négociations du troisième type : certains y pensent !

Publié: juin 20 , 2018
Auteur: Tanguy Brochier

Comment négocier avec un alien ? Un exercice de style autant que d’imagination dans lequel s’est lancé le site ADN. Original et suffisamment insolite pour que cet OVNI éditorial atterrisse dans nos colonnes… Et après tout demain c’est l’été, les sujets peuvent aussi parfois se permettre d’être aussi légers que les tenues !

Le site d’information l’ADN (ladn) porte un regard curieux sur cette époque qui nous invite selon lui à être « hybrides, agiles, mutants, ouverts ». Assurément l’évolution des technologies, de la science, de la communication et donc des comportements, des idées, de la vie tout simplement nous oblige à nous adapter à la vitesse de l’éclair sous peine que l’intelligence artificielle ne dépasse la nôtre. Qu’elle puisse rivaliser avec notre imagination et nos émotions, c’est encore une autre paire de manches.

Donc imaginons ! Alice Huot évoque dans l’ADN l’idée de Daniel Helman, professeur des relations du travail et de relations commerciales à l’université Ton Tuc Thang (Vietnam) : partons du postulat que des extraterrestres débarquent sur notre belle planète bleue, il y a fort à parier que leurs intentions soient plus à l’image d’Independence Day que du pays de Oui-Oui, d’autant que le fait qu’il soient arrivés jusqu’à nous n’irait pas franchement dans le sens de l’équilibre des forces.  La négociation s’imposerait donc (si l’on réussit à communiquer ! Façon Spielberg ?).

Pour les terriens, que mettre dans la balance, sachant que la partie adverse présenterait déjà une supériorité en tout ? Selon Daniel Helman, notre ADN pourrait être susceptible de les intéresser car unique dans l’univers. Cette information génétique résultant de millions d’années d’évolution et d’interaction avec notre environnement, constituerait un patrimoine aussi rare et précieux incluant également l’ADN des espaces disparues sur notre planète. Donc une monnaie d’échange… Contre quoi ? Notre sécurité ? Cette projection fantaisiste ne le dit pas. A nos risques et périls ? Si l’on utilise déjà l’ADN pour soigner des maladies incurables, l’inverse est également possible pour tout apprenti sorcier, fut-il un bonhomme vert.

Plus sérieusement, pour bien négocier, gardons les pieds sur terre, et cela n’empêche pas d’avoir aussi la tête dans les étoiles. L’imagination aide aussi à trouver des solutions tant qu’elle se fonde sur du concret.

Quant à l’ADN des techniques de négociation : Scotwork bien sûr !


PARTAGEZ

Tanguy-Brochier.jpg

À propos de l'auteur:

Tanguy Brochier
Titulaire d'un diplôme de droit dans 3 pays différents (France, UK, US), Tanguy a rejoint le monde de la formation professionnelle, tout d'abord en management de crise puis en négociation chez Scotwork au début de l'année 2012.

En savoir plus Tanguy Brochier

Plus d'articles par Tanguy Brochier

Actualités:

Viser haut ou viser juste ?

Dès le début d’une négociation, n’ayez pas peur de viser haut… en osant exprimer votre exigence la plus élevée.

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png