Négocier son salaire… façon « Glamour »..jpg
© Pixabay

Négocier son salaire… façon « Glamour ».

Publié: avr. 12 , 2019
Auteur: Thierry Bongat

Culture, mode, beauté, société… et négociation ! Le célèbre magazine féminin prodigue cinq conseils pour négocier son salaire tant à l’embauche que pour un nouveau poste. Synthèse sans fards !

Anne Lods reconnait en préambule de son article qu’il n’est jamais évident de parler argent à son patron ou à son futur boss : « on ne sait jamais comment amener le sujet ». Or, c’est pourtant l’un des sujets principaux de l’entretien ! Nous l’avons souvent écrit dans ces colonnes, il faut oser démystifier et braver sa pudeur, c’est aussi là une question de crédibilité autant que d’assurance, du moment que l’on suit certains principes et que l’on a les bons arguments.

La journaliste vous invite ainsi à suivre quelques pistes :

- la bonne connaissance de son profil et de sa valeur sur le marché : niveau d’études, ancienneté, benchmark avec des offres similaires, consultation de sites de simulation.

- l’étude de l’entreprise : la prise en compte de ses ressources, de sa taille, de son historique, de sa santé financière, de tout ce qui se dit sur elle et de ce qu’elle communique.

- l’estimation de son prix : « ni trop faible, ni trop élevé ». Ne pas se dévaloriser ni se sur valoriser. Le réalisme est de rigueur, d’autant que tout est vérifiable par votre interlocuteur. Quant à votre demande, elle sera toujours présentée sur une base annuelle.

- le bon timing. Pour Glamour, c’est à « l’employeur de mettre le sujet sur la table ». Il faut donc faire preuve de patience, même si l’on doit attendre un deuxième entretien. Idem pour une demande d’augmentation : savoir prévoir le bon moment, sans se tenir en embuscade. Et bien sûr, éviter les atermoiements ou la prétention.

- Savoir accepter et évaluer les contreparties éventuelles. Titres de paiement, voiture de fonction, ordinateur dernière génération, etc., le magazine vous invite aussi à prendre en compte ces avantages qui peuvent vous faciliter la vie et votre travail. Nous y ajouterons des possibilités d’aménagement du temps de travail (ex : télétravail, temps partiel).

Et pour rester Glamour : sachons séduire sans en faire trop… Amener à soi, n’est ni tromper, ni abuser…


PARTAGEZ

Thierry-Bongat.jpg

À propos de l'auteur:

Thierry Bongat
Thierry a évolué pendant plus de 25 ans dans l’Électronique Grand Public et de l’Informatique au sein de grands groupes comme Thomson, où il a occupé des fonctions de direction en Marketing et en Ventes, avant d’intégrer l’équipe de Scotwork France en 2013.

En savoir plus Thierry Bongat

Plus d'articles par Thierry Bongat

Actualités:

Flexibilité vs rigidité : une question d’anticipation.

La souplesse est une qualité évidente pour tout négociateur avisé. C’est en effet, l’un des meilleurs chemins pour lui permettre d’atteindre ses objectifs initiaux, eux inflexibles tant qu’ils sont crédibles et justifiables. En revanche, une fois l’accord obtenu, celui-ci doit-il être figé dans le marbre ou révisable ?

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
image008-final.png
LO-ISQ.OPQF.png
image003-final.png
logo_datadock.png