Négo Foot - Kevin De Bruyne drible avec les statistiques.jpg
© Pixabay

Négo Foot : Kevin De Bruyne drible avec les statistiques.

Publié: avr. 15 , 2021
Auteur: Alexis Debril

Négo Foot : Kevin De Bruyne drible avec les statistiques.

 

Pour négocier une augmentation, des arguments chiffrés sont préférables à la force de sa seule personnalité et/ou notoriété. Plus que l’image de soi, résultats et données vérifiables sont de précieux alliés pour convaincre du bien-fondé de sa demande. Kevin De Bruyne, footballeur international évoluant en milieu de terrain à Manchester City, en négociateur avisé, n’a pas hésité à brandir une étude statistique pour afficher et satisfaire ses ambitions.

Pour négocier son nouveau contrat à Manchester City, révèle Le Soir (Benelux), Kevin De Bruyne, aurait fait appel à Analytics FC, une société d’analyses de données. Ce contrat ferait de lui l’un des joueurs les mieux payés de Premier League.

Auraient ainsi été analysées ses performances passées, présentes et même futures, ainsi que son importance dans l’équipe. Tandis que son salaire aurait été comparé à celui d’autres milieux offensifs de renommée mondiale. Ce rapport, complète Le Soir, aurait conclu que le Diable rouge était largement sous-payé. Argument, l’on s’en doute, largement utilisé dans ses négociations contractuelles avec Manchester City.

Et avec un succès, semble-t-il, qui ne se conjugue plus au conditionnel, puisque le 7 avril dernier, la star du football belge signait une prolongation de deux ans le liant à Manchester City jusqu’à l’été 2025. Quant au montant de ses gains sur une saison, il vient de fuiter dans le Daily Mail : 18 millions d’euros ! 9 millions en réel net est-il précisé sur rtbf.be (cotisations sociales et impôts déduits !).

« Kevin De Bruyne nous a demandé d’étudier tous les aspects de sa contribution à l’équipe et même de déterminer dans quelle mesure Manchester City est prêt à réussir dans les années à venir, en fonction de l’âge et de la qualité des joueurs », a confirmé Jérémy Steele fondateur d’Analytics FC. « Les résultats semblent l’avoir convaincu qu’il fait partie intégrante de l’équipe et que c’est le meilleur club pour poursuivre sa carrière. »

Scotwork le rappelle régulièrement dans ses colonnes : en matière de négociation salariale, quelle qu’elle soit, quelques passages obligés avant d’aller droit au but et surtout de le marquer. Dans la préparation comme dans l’argumentation : des chiffres et des données qui font la différence, des performances vérifiables, des comparaisons tangibles et des projections sur l’avenir.

Pour lui redonner des couleurs, il faut savoir tremper le maillot et dans le bon bain révélateur… À chacun son ballon d’or !

 

 

 


PARTAGEZ

Photo Pro Alexis.jpg

À propos de l'auteur:

Alexis Debril
Après avoir évolué pendant plus de 5 ans dans le conseil en stratégie, missions notamment axées sur les restructurations d’entreprises et l’optimisation des départements Achats et Commerce, Alexis s’est tourné vers l’entrepreneuriat. Après 2 années riches en échanges et en développement, avec la création d’un fonds d’investissement dans l’Art et un projet de Food-Court à Paris, Alexis rejoint Scotwork en 2019.

En savoir plus Alexis Debril

Plus d'articles par Alexis Debril

Actualités:

Cyber Négo. Les crypto-monnaies dans la cour des grandes… banques.

Goldman Sachs Group Inc lance une équipe de négociation sur les crypto-monnaies. Tout est donc négociable, même la plus virtuelle et volatile des monnaies : le bitcoin.

Scotwork France
28 rue Morice 92110 Clichy
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
QUALIOPI 2021.png
CPF 2021
ISO 2021
FFP 2021