Questions Scotwork : Comment faire face à ses propres dilemmes ? (1)

Publié: juil. 21 , 2016
Auteur: Tanguy Brochier

Durant une négociation, vous avez certes à faire face à la partie adverse, mais aussi à vos propres dilemmes. Ils peuvent être inextricables, difficiles et parfois vous enfermer dans une spirale tétanisante. Commençons par les identifier, cela sera un premier pas, pour ne pas vous y laisser enfermer… Quant au second pas pour en sortir gagnant : le stage Scotwork ! Aujourd’hui la question du savoir et du pouvoir, de qui propose le premier, et du niveau de l’offre… 

• L’information : précieuse matière. « Le savoir, c’est le pouvoir » affirmait en 1597 le philosophe Francis Bacon. Encore faut-il savoir l’utiliser à bon escient et au moment opportun. Quelles informations partager, quand et pourquoi ? Comment faire preuve de savoir sans en abuser ? La réponse à ces questions peut être déterminante pour étayer votre argumentaire ou vous aider à prendre l’ascendant.

• Faire feu le premier ou rester attentiste. « Messieurs les Anglais, tirez les premiers ! », l’expression bien connue attribuée par Voltaire au Comte d’Auteroche lors de la bataille de Fontenay le 11 mai 1745, ne signifie en rien courtoisie ou politesse, mais la mise à profit tactique du temps de rechargement des armes de l’adversaire. Lors d’une négociation, qui propose en premier et ainsi s’expose ? Cette proposition pourrait-elle aller au delà de vos attentes, ou au contraire les décevoir, voire, les réduire à néant. Alors messieurs les négociateurs, « tirez ou non les premiers, pour être ou non les derniers », telle est la question !

• Positionner une offre : démesure ou sur mesure ? Choisir la démesure ou l’extrême, c’est se laisser beaucoup de marge de manœuvre et ainsi pouvoir parfaitement structurer les attentes de la partie adverse et l’amener par entonnoir à l’accord qui va bien. À l'inverse, cela pourrait faire preuve d’un certain irréalisme, voire de ce qui serait perçu comme une exagération… D’où le risque d’une fin de non-recevoir ferme et définitive. Choisir la mesure ou le sur mesure, une bonne solution ? Sera t-elle trop timide, auriez-vous pu prétendre et obtenir mieux ? La question est de bien savoir où positionner son curseur !

 


PARTAGEZ

Tanguy-Brochier.jpg

À propos de l'auteur:

Tanguy Brochier
Titulaire d'un diplôme de droit dans 3 pays différents (France, UK, US), Tanguy a rejoint le monde de la formation professionnelle, tout d'abord en management de crise puis en négociation chez Scotwork au début de l'année 2012.

En savoir plus Tanguy Brochier

Plus d'articles par Tanguy Brochier

Actualités:

Viser haut ou viser juste ?

Dès le début d’une négociation, n’ayez pas peur de viser haut… en osant exprimer votre exigence la plus élevée.

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png