Négocier son prêt immobilier - les taux ne font pas tout.jpg
© Pixabay

Négocier son prêt immobilier : les taux ne font pas tout.

Publié: sept. 14 , 2021
Auteur: Alexis Debril

Pour le JDD de ce dimanche, « il n’y a pas que le taux d’emprunt qui se négocie » et comme Scotwork l’évoque régulièrement dans ces colonnes, le taux ne fait pas tout et beaucoup de points restent négociables : l’assurance de prêt, les clauses de risques, les conditions de remboursement anticipé, les clauses de transfert de prêt… En bref, si le taux peut s’apparenter au haut de l’iceberg, il faut savoir regarder sous sa ligne de flottaison.

« Avec la baisse des taux d’intérêt, l’assurance de prêt, rappelle le JDD, pèse de plus en plus lourd dans le coût total du crédit ». Il est donc impératif de négocier non seulement le taux d’intérêt de l’assurance emprunteur, mais aussi les clauses liées à son niveau de protection face aux risques : perte d’emploi, invalidité, décès.

Les principes de négociation sont connus. Bien se préparer en épluchant en amont les points de détail de la proposition contractuelle pour négocier chacun d’entre eux et envisager d’éventuelle concessions en fonction de sa situation personnelle. Autre règle d’or : ne pas hésiter à faire jouer la concurrence et à le prouver au moment opportun ou décisif.  Il s’agit aussi de trouver un bon équilibre. Un bon taux âprement obtenu pourrait inciter le prêteur à être moins souple sur les questions d’assurance. Mais, il reste toujours possible de les revoir ultérieurement avec un autre assureur.

Pensons également au remboursement anticipé de l’emprunt.  Les frais qui y sont liés peuvent être réduits ou même supprimés. S’il est possible de les négocier à postériori, « la marge reste cependant étroite », précise le JDD. Également à anticiper : « la possible modularité ou un report des mensualités en cas de diminution ou en cas d’augmentation des capacités de l’emprunteur ».

Un dernier conseil de l’hebdomadaire dominical : vérifier si figure sur le contrat initial, la clause de transfert de prêt offrant la possibilité de déplacer son premier crédit immobilier sur un nouveau bien. Une option très encadrée et peu mise en avant.

Quant à l’attitude, toujours courtoise même si volontaire… Ainsi vous agirez au plus « prêt » de vos attentes !

 


PARTAGEZ

Photo Pro Alexis.jpg

À propos de l'auteur:

Alexis Debril
Après avoir évolué pendant plus de 5 ans dans le conseil en stratégie, missions notamment axées sur les restructurations d’entreprises et l’optimisation des départements Achats et Commerce, Alexis s’est tourné vers l’entrepreneuriat. Après 2 années riches en échanges et en développement, avec la création d’un fonds d’investissement dans l’Art et un projet de Food-Court à Paris, Alexis rejoint Scotwork en 2019.

En savoir plus Alexis Debril

Plus d'articles par Alexis Debril

Actualités:

Différences d’opinion : comment les gérer ?

Les négociations ne s’apparentent pas à un débat d’idées… débattons-en !

Scotwork France
28 rue Morice 92110 Clichy
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
QUALIOPI 2021.png
CPF 2021
ISO 2021
FFP 2021