Bien négocier en version originale : us et coutumes au Canada et surtout au Québec

Publié: juin 28 , 2015
Auteur: Pascal Fournier

 

 

S'il vous prend l'envie d'aller "magasiner" au Canada, voici quelques conseils et astuces qui vous faciliteront vos négociations avec ses chaleureux habitants.

Ils sont très fiers de leur culture, de leur patrimoine, et de leur identité... Ah Cartier, si t'avais navigué à l'envers de l'hiver (Charlebois) ! Grande erreur à éviter : assimiler les Canadiens à leurs voisins américains. Ils s'estiment totalement différents en de nombreux points. Donc sur ce point précis, arrêtez votre "char" !

Le Canada possède de vraies différences selon ses provinces. Déjà de langue bien sûr. Ainsi, quand vous négociez au Québec, prenez bien en considération leur héritage français qui les distingue du reste du pays. Ce n'est pas pour rien que la devise du Québec est "Je me souviens".

Avant de débuter toute négociation, il est préférable de connaître vos interlocuteurs. N’importe quel geste visant à les mélanger avec le reste du Canada (un exemple : présentation d'une brochure en anglais plutôt qu'en français…) entraînera un manque de confiance et donc un rejet de votre offre.

Plus généralement, les Canadiens sont perçus comme des coordinateurs sur la scène internationale. Ils privilégient une atmosphère souple et paisible à une ambiance conflictuelle.

Ils aiment être considérés comme innovants, et plus particulièrement dans leur manière d’appréhender les désaccords.

Il n’est pas toujours évident de saisir leurs réels besoins dans la mesure où ils ne disent pas toujours ce qu’ils pensent.

Ils n’aiment pas se plaindre et lorsque cela arrive, ils peinent à trouver des solutions à leurs problèmes. Un conseil: soyez attentifs à eux et ils s’ouvriront plus facilement !

Enfin, quelques petites expressions québécoises utiles pour vos négociations futures :

  • Accrocher ses patins : démissionner.
  • Accroche ta tuque avec d'la broche : tiens-toi prêt !
  • Aller au batte : affronter une situation difficile.
  • Avoir le gros bout du bâton : être en position avantageuse.
  • Allumer ses lumières : comprendre une explication.
  • Il est ben d'adon : une personne serviable avec qui on peut s'entendre.
  • Ca prend tout mon petit change : je fais des gros efforts.
  • Ca va y aller aux toasts : agir avec ardeur, empressement, énergie.

Et encore bien d'autres expressions à découvrir en cliquant ici.

Vous allez voir, c'est "tripant" !

 

Vous aimerez aussi : 

Négocier en Angleterre

Négocier en Australie

Négocier au Danemark et en Scandinavie

Négocier au Japon

Négocier en Finlande

Négocier en Autriche

Négocier en Allemagne


 


PARTAGEZ

blogAuthor

À propos de l'auteur:

Pascal Fournier
No bio is currently avaliable

Actualités:

Les femmes sont-elles de meilleures négociatrices ?

La négociation serait-elle un jeu de dames ? Un style féminin de la négociation pourrait-il inspirer les hommes ? La psychologue du travail et coach Emilie Paul de Beuil nous interpelle dans Forbes…

Scotwork France
49 rue Rouelle 75015 Paris
France


+33 (0)1 45 78 17 17
france@scotwork.fr
Suivez-nous
Lloyd-register-LQRA-ISO-900.png
LO-ISQ.OPQF.png
logo_datadock.png